MAROC SURFING

Le Maroc a tous les éléments pour être un des endroits les plus réputés au niveau mondial. Situé entre 20º et 35º de latitude nord-ouest, le Maroc a tous les éléments clés pour être une destination de surf exceptionnelle. Sur la zone de Taghazout, située derrière un cap, les vents du nord tournent en direction off-shore. Les spots sont facilement accessibles par la route, les vagues sont généralement sur des fonds rocheux plats et sablonneux. Avec des températures très douces en hiver, la vie est bon marché avec une fascinante diversité culturelle, le Maroc est un arrêt obligatoire pour le voyageur de surf européen.

Le spot de surf le plus au nord de la zone est la merveilleuse plage d’Imsouane, où les longues droites se trouvent protégées du vent. Tamri est un beachbreak qui fonctionne toute l’année, un bon spot de repli quand le reste des plages n’a pas de vague. Plus au sud du Cap Ghir se trouve Boilers. Un effet curieux de Boilers est que le vent peut être off-shore sur la zone des vagues et on-shore plusieurs mètres plus loin dans la mer.

Il y a toute une série de pics bien protégés du vent et un petit beachbreak sur le chemin vers killer Point. Cette plage doit son nom à l’arrivée occasionnelle d’orques. À Killer Point on peut trouver une longue droite jusqu’à 15 pieds (5m), mais attention aux rochers qui se trouvent sur la zone du take-off.
Un écoulement d’eau douce qui parcourt la roche et débouche sur la mer marque l’emplacement de La Source . On y trouve un bon pic gauche/droite mais qui sature les jours de grosses houles.
Plus loin, Mysteries, qui est plus inconsistante et qui ne fonctionne qu’à la marée haute. C’est une bonne droite qui casse sur un mélange de récif et de sable.
Tout près se trouve la fameuse vague d’Anchor Point, une droite connue mondialement. Elle supporte les grosses houles et peut arriver à dérouler sur environ 1 km, jusqu’à arriver au village de Taghazout. Pour que la vague fonctionne bien on a besoin d’une grosse houle et quand les vagues sont grosses, elles déroulent et s’enroulent le long des rochers avec des tubes sur certaines sections.
À Taghazout il y a quelques beach breaks de sable, mais aussi des petits pics de rochers. Panorama, est une plage juste au sud de Taghazout qui se trouve protégée des vents et des courants.
Au village suivant, à Tamraght, on trouvera beaucoup de vagues faciles, parfait pour les débutants ou pour les niveaux intermédiaire, comme Banana ou Devil’s Rock.

Il y a toute une série de pics bien protégés du vent et un petit beachbreak sur le chemin vers killer Point. Cette plage doit son nom à l’arrivée occasionnelle d’orques. À Killer Point on peut trouver une longue droite jusqu’à 15 pieds (5m), mais attention aux rochers qui se trouvent sur la zone du take-off.
Un écoulement d’eau douce qui parcourt la roche et débouche sur la mer marque l’emplacement de La Source . On y trouve un bon pic gauche/droite mais qui sature les jours de grosses houles.
Plus loin, Mysteries, qui est plus inconsistante et qui ne fonctionne qu’à la marée haute. C’est une bonne droite qui casse sur un mélange de récif et de sable.
Tout près se trouve la fameuse vague d’Anchor Point, une droite connue mondialement. Elle supporte les grosses houles et peut arriver à dérouler sur environ 1 km, jusqu’à arriver au village de Taghazout. Pour que la vague fonctionne bien on a besoin d’une grosse houle et quand les vagues sont grosses, elles déroulent et s’enroulent le long des rochers avec des tubes sur certaines sections.
À Taghazout il y a quelques beach breaks de sable, mais aussi des petits pics de rochers. Panorama, est une plage juste au sud de Taghazout qui se trouve protégée des vents et des courants.
Au village suivant, à Tamraght, on trouvera beaucoup de vagues faciles, parfait pour les débutants ou pour les niveaux intermédiaire, comme Banana ou Devil’s Rock.

Si on continue la route de la côte vers Agadir on trouve le petit village d’Anza. C’est ici que se trouve notre Surf House à Maroc. C’est le spot le plus important de la zone.
A Agadir on peut seulement trouver des vagues les jours de très grosse houle.
Pour un changement de paysage nous devrons aller à Tifnit, à une heure au sud d’Agadir, où nous trouverons de longues vagues et personne dans l’eau.

Le Maroc a une longue côte toujours exposée à la houle de l’Atlantique Nord. Beaucoup des spots de surf du pays se concentrent sur les environs d’Agadir et Taghazout. En décembre la température de l’eau se maintient autour de 18ºC / 64,5ºF. C’est pourquoi, en hiver, il suffit d’une fine combinaison pour ne pas avoir froid dans l’eau. La température de l’eau oscille entre 16 et 22ºC / 61 et 72ºF. La zone centrale de surf du Maroc est un lieu semi-tropical. En hiver nous avons des jours chauds, des nuits fraîches et quelques fois de la pluie.

Le Maroc a une longue côte toujours exposée à la houle de l’Atlantique Nord. Beaucoup des spots de surf du pays se concentrent sur les environs d’Agadir et Taghazout. En décembre la température de l’eau se maintient autour de 18ºC / 64,5ºF. C’est pourquoi, en hiver, il suffit d’une fine combinaison pour ne pas avoir froid dans l’eau. La température de l’eau oscille entre 16 et 22ºC / 61 et 72ºF. La zone centrale de surf du Maroc est un lieu semi-tropical. En hiver nous avons des jours chauds, des nuits fraîches et quelques fois de la pluie.



 

bgfhfg
fdg
fdg
dfg
df
gfd
d
df
df
df
df
d
df
-20% discount
SEE OFFER
close-link